Dishonored : Où comment un jeu vidéo va foutre Batman au chômage… 112420-bethesda-dishonored copy Full view

Dishonored : Où comment un jeu vidéo va foutre Batman au chômage…

 

Il y a quelques jours de cela, la bande annonce de Dishonored est arrivée sur la toile et a foutu une claque monumentale à la blogosphère vidéoludique. Mais jetez un coup d’œil à la vidéo et on en reparle après…

Impressionnant hein ? Univers pesant, atmosphère lourde et mystérieuse, personnages aussi complexes que les entrailles d’une montre à gousset… En moins de 4 minutes, Dishonored  nous plonge dans un univers Steam Punk sombre, inventif et crédible.

Et le cinéma dans tout ça ?

 

Si le cinéma s’est essayé tant bien que mal à l’univers Steam punk, force est de constater qu’il s’est souvent cassé les dents sur les engrenages de cet univers fictionnel. Parmi les tentatives notoires, on se souviendra de Franklyn ou de Steam Boy. Ca vous dit quelque chose ? Je m’en doutais… Ces œuvres n’ont pas su figer cet univers dans l’imaginaire collectif, comme un Mad Max l’avait fait pour le désert post apocalyptique par exemple.

Dishonored inverse l’ordre logique des choses qui veut que les jeux vidéo s’inspirent du cinéma (Comme Fallout s’inspirant de Mad Max, pour rester dans le délire poste-nucléaire), et prend les devants, inventant pour ainsi dire ses propres codes.  Vivement la suite !

 

Perso, Dishonored me fait plus envie que le prochain Batman  ! Et vous ? 

Written by Sam

Journaliste à www.softonic.fr basé à Barcelone. Dingue de nouvelles technologies, culture geek, tendances urbaines et métissage

  • Max

    A sa décharge, Franklin était plus un film sur la folie qu’un film vraiment steampunk, meme si l’univers était attractif.

    • http://www.samuelmarc.fr theskorn

      J’aurais également pu citer Sky Captain and the World of Tommorow, mais c’est encore un autre variante de l’expression artistique du Steam Punk.