• Home  /
  • Interviews   /
  • L’interview de Pink Tee Homie, le nouveau visage du rap français
L’interview de Pink Tee Homie, le nouveau visage du rap français 242323_10150208546809847_104403439846_6934232_8119882_o Full view

L’interview de Pink Tee Homie, le nouveau visage du rap français

Récemment découvert sur la chaîne Ofive, Pink Tee Homie est le coup de cœur de Groovy Brain.  Avec son look mi hip-hop, mi-hipster, ce jeune rappeur lillois âgé de  22 ans allie paroles sensées et un flow à en faire pâlir plus d’ un. Retenez bien son nom, nous l’avons rencontré pour vous !

GB : Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

PT : On m’appelle Pink Tee ou Pink Tee Homie. J’ai 22 ans et je suis originaire de Lille.

GB : Pourquoi as-tu choisi « Pink Tee » comme blaze ?

PT : Je préfère garder le mystère mais pour faire court, ce blaze est devenu une évidence par rapport aux artistes que j’écoutais à l’époque.

GB : Quand as-tu commencé le rap ?

PT : J’ai commencé le rap à 17-18 ans à la fin du lycée. Au début, c’était juste pour le fun car j’essayais de maîtriser Fruity loops ( ndlr Fruity est un logiciel de création musicale) . Mais quand j’ai appris qu’un de mes potes rappait, je me suis dit pourquoi pas me lancer. Je savais que ça serait dur car je viens du nord de la France et en plus à cet âge peu de rappeur perçaient mis à part Wouilo et Natty. J’ai publié mes premiers morceaux sur Myspace et là je me suis prit une belle claque. J’ai découvert pas mal de rappeurs qui essayaient également de se faire connaître comme Loveni, Willow Amsgood, Joke, les Et’s, Mister Bibal et en plus ils n’étaient pas tous originaire de Paris.

GB : Quelles sont tes influences ?

PT : Diverses et variées. MC Solaar, A Tribe Called Quest, Kanye West, Pac Div, le Crew Dipset, Les Sages Poètes de la Rue, Passi, The Pharcyde, Johnny Polygon, Theophilus London, le mouvement Native Tongue, Jesse Boykins III, Tahiti 80, Metronomy, Dizee Rascals,The Carps, Lupe Fiasco, N*E*R*D, The Clipse, Dom Kennedy, Tiron & Ayomari, The Roots, les Beastie Boys, Glenn Lewis, les premiers albums de Disiz et de 113, etc… La liste est encore trop longue !

GB : Que penses-tu de la scène rap aujourd’hui? 

PT : Il y a un véritable renouveau de la scène rap, ce qui est cool depuis le temps ! Ça me fait plaisir de voir que depuis 2009-2010, il y a autant de nouvelles têtes qui ont du talent. De plus, une partie du public devient « diggeur » (ndlr passionné musique à la recherche de morceaux rare et novateurs), il ne se contente plus de la soupe que certaines radios passent. Ils se mettent à chercher sur le net ou à entendre par bouche à oreille l’artiste ou le son qu’ils ne connaissaient pas et s’évertuent à tirer vers le haut un certain nombre d’artistes… C’est cool !

GB : … Et de la scène HipHop à Lille ?

PT : Je trouve que la scène Hip Hop à Lille est assez refermée sur elle même. Au contraire de Paris, la scène lilloise reste pour l’instant assez régionale. Les délires sont assez variés mais cela n’empêche pas de savoir qui fait quoi et de pouvoir collaborer s’il y a un feeling. Mais le mouvement est en marche avec des artistes qui ne cherchent qu’à percer.

GB : Quels sont tes projets (dates de concerts, showcase) à venir ?

PT : Mon projet UPS (Un Peu de Sérieux) sur lequel je bosse depuis un peu plus d’un an, sortira avant la fin de l’année. Je prépare également un projet avec Mister Bibal qui devrait sortir prochainement. J’effectuerai un set au magasin éphémère U-store le Samedi 8 Septembre au Palais Rameau à Lille. Et normalement un petit live durant l’after de la soirée d’Opening de la boutique Carhartt Lille le jeudi 30 août. Venez nombreux!

Pour plus d’informations retrouvez-le sur :

www.facebook.com/PinkTeeHomie

https://twitter.com/pinkteehomie

http://www.Pinktee.withus.fr 

Découvrez sa couverture de  Rigamortus de kendrick Lamar.

YouTube: please specify correct url

 

Written by Estelle

Community Manager dans le menswear. Passionnée par la culture Hip-Hop. Danseuse à mes heures perdues et sosie de Beyoncé de dos, dans le noir. J’aime la musique , les Pringles originals, le Fanta à l’orange, les burgers, le nougat, le pecorino... et la série Berverly Hills (sauf Kelly Taylor) !