• Home  /
  • Sport   /
  • Playoffs NBA //: Les 5 questions qu’on se pose à l’issue du 1e tour
Playoffs NBA //: Les 5 questions qu’on se pose à l’issue du 1e tour San Antonio Spurs v Golden State Warriors - OAKLAND, CA - MAY 10: Draymond Green #23 high fives teammates Klay Thompson #11 and Stephen Curry #30 of the Golden State Warriors while facing the San Antonio Spurs in Game Three of the Western Conference Semifinals during the 2013 NBA Playoffs on May 10, 2013 at Oracle Arena in Oakland, California. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, user is consenting to the terms and conditions of Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2013 NBAE (Photo by Rocky Widner/NBAE via Getty Images) Full view

Playoffs NBA //: Les 5 questions qu’on se pose à l’issue du 1e tour

Le premier tour des playoffs s’est achevé il y a maintenant une semaine. Si il est encore prématuré de tirer des conclusions sur ces affrontements parfois déséquilibrés, posons nous en revanche, les cinq questions qui nous ont secoué pendant ce premier tour

 

1) Peut on battre ces salopards de Warriors ?

Le collectif des Warriors est parfaitement huilé. Les Splash Brothers canardent, les big men défendent, Iguodala est au four, au moulin, à la buvette et à la muscu, les remplaçants assurent. Bref, tout ça est assez effrayant pour leurs adversaires.
Et puis Steph Curry… Son niveau est d’une telle insolence et d’une telle justesse inimaginable que même dans une partie de NBA 2K, on crierait au scandale et à la gruge « Wesh t’as cheaté ton bonhomme, fumier ! ».

En bref, bonne chance aux Grizzlies et aux autres qui se farciront les Guerriers d’Oakland.

 

 2) Se dirige-t-on vers une surprise pour le titre ?

Les Pacers ? Orphelins de Paul George. Les Spurs ? Trop vieux, sans doute pour de bon cette fois. Le Heat ? Démantelé, pour le meilleur. Les Mavericks ? Minés par les blessures et les embrouilles. Les Lakers ? Lol, mdr, xpldr.
Ce 1e tour des playoffs a vu l’équilibre des forces tanguer et basculer. Si les Grizzlies, Warriors, Bulls et Clippers sont des habitués des playoffs, on attendait pas les Bullets, Rockets, Hawks à ce niveau.

Un nouveau boss pourrait donc s’asseoir sur le trône NBA cette saison, et, peut être, ouvrir une nouvelle ère ?

 

3) LeBron peut il le faire ?

LeBron James l’a promis : il veut offrir ce titre qui échappe depuis des décennies et des décennies à Cleveland. Pour cela, le tank de l’Ohio est bien accompagné : Kyrie Irving, JR Smith, Iman Shumpert, Timofei Mozgov, Tristan Thompson, Shawn Marion, Varejao… Seul problème : Kevin Love est out pour le reste des playoffs, Marion est vieux et JR Smith est fou. Autant de défaut qui peuvent être des qualités.

Ca a pu passer face à Boston et son effectif d’imposteurs, mais sera-ce suffisant face à Chicago et son équipe de taureaux morts de dalle ? Pas sûr. Joakim Noah likes this

 

4) Les Spurs sont-ils cette fois-ci finis ?

On aimerait se dire que non, il leur reste une année en plus, que Tim Duncan pourra mettre des shoots avec la planche jusque ses 50 ans, que la ruse et le vice de Ginobili peuvent compenser son arthrose, que Boris Diaw est certes de plus en plus proche du cube, mais qu’il est un joueur encore magnifique.

Malheureusement, les Spurs semblent bel et bien à un tournant. Si la défaite de 2013 avait donné un argument supplémentaire au même groupe pour rester soudé, l’élimination face aux Clippers cette année, bien qu’elle n’entame pas l’amour que se portent les Spurs, peut faire réflechir le board sur l’avenir. Réponse dans les semaines à venir

 

5) Blake Griffin joue-t-il au même sport que les autres ?

8 matchs de playoffs (en comptant le Game 1 du second tour), blan : 5 double-double, 3 triple-double. Blake Griffin a décidé de marcher sur ces playoffs, et de montrer au monde entier qu’il n’est pas qu’un rouquemout dunkeur fou désosseurs de paniers. C’est aussi un joueur aux paluches extrêmements douces et soyeuses pour quelqu’un de sa carrure.
Ses stats sur le premier tour des playoffs sont hallucinantes, et Blake montre enfin qu’il est bien plus qu’un joueur de Top 10 !

La panoplie de Griffin est impressionnante : jeu dans la raquette, shoot à 4-5 mètres, défense, altruisme, brutalité, bestialité, Blake aura fait souffrir les Spurs, et s’apprête à faire vivre le même calvaire aux Rockets. On s’en régale d’avance.

Written by Matthieu

Nourri à la balle orange, élevé à la Black Music, amateur de bons mots, de bière et de petits pas synchronisés. Passionné par le basket, les 33 tours et la compléxité humaine.