Que faire sans Google Reader ? image_reader Full view

Que faire sans Google Reader ?

Amis geeks, blogueurs et autres amateurs d’actualités, le nettoyage de printemps de Google aura déclenché les cris et les pleurs des amoureux du RSS sur les médias sociaux.

Pour ceux qui ne le connaîtrait pas, Google Reader est un service gratuit de lecture de flux RSS lancé en 2005 et devenu aujourd’hui l’agrégateur le plus utilisé. Etant multiplate-forme, il est à la base de nombreux autres services comme Feedly, Flipboard ou encore Reeder. C’est donc par une simple annonce sur son blog que Google a décidé de fermer le service le 1er juillet 2013, soit 8 ans après son lancement, pour cause de décroissance constante du nombre d’utilisateurs et d’une volonté d’utiliser les ressources pour de meilleures fins.

Depuis cette annonce, Twitter a vu sa communauté s’indigner, certains lançant même des pétitions pour demander à Google de ne pas fermer son service. Faut-il partir dans de tels extrêmes, quand on voit que Google nous aide à récupérer les données stockées sur son service via Google Takeout ? De plus une large palette de lecteurs s’avèrent être prêt à remplacer Reader

L’un des meilleurs remplacements possible est Feedly ! Je l’utilise depuis environ 6 mois et je dois admettre qu’il a surclassé tout ce que j’ai pu essayer pour pouvoir suivre mes flux dans un environnement graphique agréable et avec une utilisation la plus intuitive possible. Feedly est un lecteur de flux fonctionnant sur tous les appareils. À l’ergonomie et au design travaillé, IL permet de personnaliser la façon dont vos flux s’affiche. Il rebondit rapidement sur l’annonce de Google en proposant déjà une migration rapide via Normandie (un clone de l’API de Reader) récupérant les données exportées de Google Reader.

image_good
Découvrez Feedly !

C’est aujourd’hui la problématique qui s’impose aux agrégateurs de flux RSS basés sur le service de Google. Doivent-ils entrer dans le jeu de la récupération des flux RSS stockés sur Google Reader où doivent-ils proposer un service totalement différent. La place laissée par l’absence de Reader pourra permettre à de nouveaux services d’émerger et aux acteurs déjà existants de perfectionner le service pour prendre une plus grande part du marché des flux RSS.

Il n’y a pas de quoi se lamenter sur la disparition du service de Google et car nous pouvons nous tourner dès à présent vers de nouveaux agrégateurs de flux RSS.

Written by Agata

Photographe freelance specialisée dans la mode et la musique. Groovy visual director & interview video maker. Accro à la pellicule, au thé noir et au son de la batterie.