• Home  /
  • Lifestyle   / Pub   /
  • Retraite d’Allen Iverson : retour en cinq vidéos sur la carrière du joueur NBA le plus incroyable de ces 15 dernières années
Retraite d’Allen Iverson : retour en cinq vidéos sur la carrière du joueur NBA le plus incroyable de ces 15 dernières années Iverson good Full view

Retraite d’Allen Iverson : retour en cinq vidéos sur la carrière du joueur NBA le plus incroyable de ces 15 dernières années

On le savait depuis maintenant plusieurs années, mais l’annonce officielle a malgré tout fait un choc au fan de basket que je suis, et que tu es, toi aussi j’en suis sur : Allen « The Answer » Iverson, vient officiellement d’annoncer sa retraite définitive. Un trait qui se tire sur la carrière de l’un des joueurs les plus doués de sa génération.

Allen Iverson, joueur le plus charismatique, le plus fantasque et le plus badass de sa génération, retiré des parquets, soyons clair, ça ne laisse pas indifférent : pendant près de 10 ans, le joueur aura marqué de son empreinte et de ses cornrows le jeu de la NBA.

Il fut, pendant de longues années, le seul joueur dont on pouvait voir des spectateurs porter le maillot dans les 29 salles de la NBA. Un attachement sans doute lié à son parcours chaotique, le rendant au final si attachant, mais plus certainement, grâce à sa taille « humaine » pour un joueur NBA (1m83, mais la rumeur prétend qu’il ne ferait pas plus d’1m77) qui faisait d’Iverson un joueur auquel chacun pouvait s’identifier.

Guerrier ou pleurnicheur, soliste ou artiste, individualiste ou seul au monde, spectaculaire ou insolent, les qualificatifs ne manqueront pas pour qualifier Iverson, selon qu’on l’adore, ou qu’on le déteste.

Parce qu’encore aujourd’hui, il m’arrive de taper « Iverson Highlights » dans la barre de recherche Youtube, voici, pour moi, les cinq vidéos les plus marquantes de la carrière d’Allen Iverson :

5. Game 1 des NBA Finals 2001 : 48 points contre les Lakers

Iverson et les siens se présentent en hyper outsiders face au mastodonte Lakers, mené par  Shaquille o’Neal et  Kobe Bryant. Cependant, AI créera la surprise en terrassant l’ogre LA dans sa salle, sous les yeux médusés des spectacteurs, avec 48 points, dont ce fameux panier sur la tronche de Tyrone Lue. Au final, les Sixers s’inclineront 4-1, mais ce match marquera la légende du lutin tressé, qui en David face à Goliath, montre qu’il n’abdique jamais. Fierté.

YouTube: please specify correct url

4. Un Iverson peut en cacher un autre

Allen Iverson, ce n’était pas que des crossovers de folie, c’était aussi, dans ses jeunes années, une détente de fou furieux, et un non respect total pour ses adversaires. En témoigne ce vilain poster sur les épaules de Marcus Camby, excusez du peu. Spectacle.

YouTube: please specify correct url

3. Allen Iverson, le killer Crossover par excellence

Choisir une vidéo des meilleurs crossovers d’Allen Iverson, c’est comme choisir sa sauce dans une friterie en Belgique : il y’en a trop, et elles sont toutes excellentes ! Alors, j’ai choisi celle-ci, où Iverson martyrise le pauvre Antonio Daniels qui n’avait pourtant rien demandé. On y retrouve toute la quintessence du jeu d’Iverson : talent, vitesse, insolence, spectacle. Plaisir.

YouTube: please specify correct url

2. Allen Iverson aux 76ers, le retour

Pas spécialement la plus belle, mais sans doute la plus émouvante par sa portée symbolique. Elle contient tout l’attachement qui lie Allen Iverson à la ville de Philadelphie, à qui il a tant offert d’amour, et qui le lui a si bien rendu. Adulé dans tous les Etats-Unis, Iverson ne s’est senti chez lui qu’à Philly. Emotion.

YouTube: please specify correct url

1. Aux origines du mythe : le crossover sur Michael Jordan

Flashback. Nous sommes en 1996, Michael Jordan est quadruple champion NBA, meilleur joueur actuel, et sans doute, déjà, de tous les temps. Allen Iverson est un rookie sans tresses, sans tatouages, mais plein d’arrogance et d’ambition. Sur une action anodine, on entend Phil Jackson, coach des Bulls, demander à Jordan de prendre Iverson en défense. Une première feinte pour jauger His Airness, une deuxième pour l’envoyer à gauche quand lui même part à droite, un shoot, un switch. Un Jordan pas content. La légende Iverson peut commencer.

YouTube: please specify correct url

Written by Matthieu

Nourri à la balle orange, élevé à la Black Music, amateur de bons mots, de bière et de petits pas synchronisés. Passionné par le basket, les 33 tours et la compléxité humaine.