La femme noire dans les jeux vidéo en 2012 far cry 3 Citra Montenegro - far cry 3 Citra Montenegro Full view

far cry 3 Citra Montenegro

La femme noire dans les jeux vidéo en 2012

Petit quizz : citez moi une héroïne de jeux vidéo noire. Vous séchez ? Moi aussi ! Non, les jeux mettant en scène des femmes noires ne sont pas légion, mais les choses évoluent très vite et les titres de 2012 pourraient bien changer la donne définitivement. Comment des blockbusters comme Assassin’s Creed Liberation ou Far Cry 3 comptent modifier votre façon de voir la femme noire ? Décryptage.

Far Cry 3 : Le fantasme

YouTube: please specify correct url

Far Cry 3 vous invite à plonger dans un délire halluciné en plein cœur d’un archipel tropical gouverné par des tyrans psychopathes narcotrafiquants tous plus tarés les uns que les autres. Au beau milieu de cette jungle hostile, le joueur rencontrera Citra Montenegro, une sorte de fantasme ambulant, somme incroyable de clichés plus éculés les uns que les autres : belle, sensuelle, tatouée, trompeuse et délicieusement vénéneuse, Citra, entretiendra une relation sulfureuse avec le joueur. À moitié-nue en permanence, elle représente à elle seule le pire de ce que le jeu vidéo peut offrir aujourd’hui. Un retour violent à l’ère des Dékalé Kataw, des chemises à fleur et autres hymnes à la gloire du douanier rousseau. Yurk.

Assassin’s Creed Liberation : La battante

YouTube: please specify correct url

L’héroïne d’Assassin’s Creed Liberation, Aveline de Grandpré, s’éloigne quant à elle des clichés que l’on peut observer habituellement dans le jeu-vidéo : métis, battante, descendante d’esclave, mais pas seulement, Aveline présente une personnalité complexe et changeante à l’image de ses origines : tantôt assassin, tantôt belle créole, Aveline use de sa couleur comme une arme, un atour grâce auquel elle mènera à bien ses missions en se fondant dans la masse des habitants de la Nouvelle-Orléans. Comme une sorte de passe-muraille, Aveline évolue librement entre les différentes strates de la société faisant le va et vient entre blancs et noirs, esclaves et colons, le bayou et la ville. D’assassinats en assassinats, Aveline allume sur son passage les braises de la rebellion de la Nouvelle-Orleans. Un conflit qui n’aura paradoxalement que très peu d’incidence sur la société esclavagiste des états du sud.

Papo y Yo : Le héros normal

YouTube: please specify correct url

Dans Papo y Yo, vous incarnez Quico, un petit garçon qui se réfugie dans un univers onirique durant les accès de colère de son père alcoolique. Que fout-il dans cet article me direz-vous ? Très simple : dans les premiers trailers, j’ai tout simplement pris Quico pour une fille, avec ses tresses et sa silhouette androgyne. En fait, Quico pourrait aussi bien être une fille. Ce serait pareil. Mieux, Il pourrait aussi bien être blanc, jaune, vert ou bleu tant ses origines ou son sexe n’ont rien à voir avec la mécanique du jeu. Contrairement à Assassin’s Creed Liberation qui emploie la couleur de son héroïne comme un ressort scénaristique, Papo y yo ne se sent pas obligé de justifier les origines de Quico par une histoire ou des mécaniques de jeu spécifiques. Quico n’est ni noir ni blanc en fait. Il est normal, tout simplement.

Et vous, pensez-vous que les choses sont en train de changer ? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires !

Written by Sam

Journaliste à www.softonic.fr basé à Barcelone. Dingue de nouvelles technologies, culture geek, tendances urbaines et métissage

  • Pom

    Très bonne idée d’article, on en parle pas suffisamment et c’est bien ce petit panorama.

    Jolie conclusion en tous cas!

  • Ingrid

    J’adore !
    J’ai adoré l’idée d’une métisse pour Assassin’s Creed Liberation. Je crois que j’irais m’acheter la PS Vita juste pour pouvoir y jouer.. x)

    Super Article !