Soul Sacrifice : Ce jeu qui va vous donner envie d’acheter une PS Vita

Sony va mal, très mal. Si vous êtes sortis de votre grotte cet hiver vous savez peut-être que la firme à qui l’on doit le walkman nous a sorti une console portable vers la fin de l’année 2011. Mais malheureusement, la PS Vita, contrairement à ce que son nom indique, est moribonde et ne se vend pas, faute de jeux, et d’une Killer App. Et c’est justement là qu’intervient Soul Sacrifice… Regardez déjà le trailer, là, après le clic, et je vous dit ce que j’en pense.

Des idées neuves ?

YouTube: please specify correct url

Soul sacrifice n’est pas LE soft qui révolutionnera la face du monde vidéoludique. Non. Mais il pourrait bien insuffler à la PS Vita cette dose d’originalité qui lui faisait tant défaut grâce à quelques petites innovations de gameplay subtiles et bien pensées.

 

« Je ne suis pas un héros »

Soul Sacrifice vous mettra dans la peau d’un quelconque quidam sans défenses qui deviendra un puissant sorcier en échange de terribles sacrifices.  On s’éloigne du cliché du héros invincible à la Halo ou Gears of War. Soul Sacrifice entend également révolutionner nos habitudes de vieux gamers en supprimant purement et simplement le mana (les points de magie si vous préférez). Ouais, carrément. Ici, les pouvoirs magiques seront attribués en fonction de l’importance des sacrifices que votre personnage consentira. Un œil, sa colonne vertébrale, sa vie ou celle de ses coéquipiers…

 

Le jeu de la dernière chance


À mes yeux. Soul Sacrifice pourrait bien être le jeu de la dernière chance pour la PS Vita, une ultime occasion de prouver que la console portable est autre chose qu’une PS3 atrophiée. Soul Sacrifice, marque également selon moi le retour des studios japonais dans la cour des grands. Contrairement à de nombreuses productions nippones actuelles, Soul Sacrifice ne cible pas le public européen. Le soin apporté au concept, au bestiaire et à l’ambiance générale du jeu témoigne d’une volonté de « bien faire » qu’on n’avait pas vu depuis longtemps dans le milieu, et ça fait du bien.

Written by Sam

Journaliste à www.softonic.fr basé à Barcelone. Dingue de nouvelles technologies, culture geek, tendances urbaines et métissage