• Home  /
  • Lifestyle   /
  • Streaming // le prochain Netflix sera-t-il Africain ?
Streaming // le prochain Netflix sera-t-il Africain ? Nigerian Film Market Full view

Streaming // le prochain Netflix sera-t-il Africain ?

Et si le prochain Netflix nous venait d’Afrique ? Si demain, Franck Underwood était Congolais ?  De Nollywood (l’industrie Nigérianne du cinéma, qui produit plus de 2000 films par an) aux DVD pirates de Chateau-Rouge, il existe un véritable engouement pour le cinéma Afro.

C’est ainsi par le biais d’une dépêche AFP que nous avons entendu parler d’Afrostream, une plateforme de streaming spécialisée dans le cinéma Afro (Africain, Afro-américain, Afro-Caribéen). Découverte. Le cinéma Afro est encore considéré comme une niche ou trop segmentant comme on dit dans la pub, en France.  Les gros succès américains de Tyler Perry (Think like a man) ou récemment le film Dear White People n’ont que très peu été diffusés dans les salles obscures françaises, malgré leur qualité.

Le cinéma africain, lui, est quasiment inexistant (Timbuktu mis à part pour 2014), en dépit d’une scène pourtant active mais à la qualité inégale : «Si quelques pays comme le Nigéria ont une vraie industrie de cinéma et de série, c’est loin d’être le cas partout», fait remarquer Jean-Michel Huet, spécialiste des marchés émergents chez Bearing Point.
Alors, de telles plateformes peuvent-elles réellement émerger ?

Porté par une industrie florissante, et un fort courant d’Afropolitanisme, de nombreuses startups africaines, fondées par des jeunes  actifs et connectés de la diaspora voient le jour et tentent de rendre accessible au plus grand nombre le cinéma dit Afro.

Afrostream, cofondée par le Franco-Camerounais Tonjé Bakang, fait partie de ces plateformes de SVOD qui veulent offri une plus grande visibilité au cinéma Africain, aussi bien pour le marché européen, que pour le marché local, en pleine croissance et développement et qui est, médiatiquement l’objet de nombreuses convoitises (TV5Monde Afrique, Canal Plus Afrique,…)
« Même si le marché européen reste important pour nous avec 15 millions d’afro-descendants et 10 millions de fans de culture ‘afro’, on sait que le gros marché sera l’Afrique où il y a une classe moyenne de 300 millions d’individus », explique Tonjé Bakang à l’AFP.

Boutique de DVD

Quelques freins à ce beau projet cependant : une industrie du cinéma et de la série encore peu développé en Afrique, comme mentionné plus haut, et un accès à l’internet haut débit réduit, comme le souligne Pascal Lechevallier, « Il ne faut pas croire qu’en dehors des très grandes métropoles africaines, ces consommateurs pourront visionner des programmes en haute qualité ».

La première audience, les noirs de la diaspora européenne ?

Avec une population noire européenne qui peine à se retrouver dans le cinéma d’aujourd’hui alors qu’ils écrivent maintenant l’histoire du continent depuis plus de 30 ans, nul doute que ce genre d’initiative atténuera ce sentiment d’exclusion et servira l’engouement autour de ces plateformes de service… A suivre !

A découvrir :
Afrostream : lancement en septembre 2015 – abonnement à 6,99€/mois

Written by Matthieu

Nourri à la balle orange, élevé à la Black Music, amateur de bons mots, de bière et de petits pas synchronisés. Passionné par le basket, les 33 tours et la compléxité humaine.