• Home  /
  • Lifestyle   /
  • Survie // Comment éviter de se faire spoiler le résultat des NBA Finals
Survie // Comment éviter de se faire spoiler le résultat des NBA Finals Oui ces personnes vous jugent Full view

Survie // Comment éviter de se faire spoiler le résultat des NBA Finals

1h30 du matin, ce jeudi. Vos yeux commencent à piquer, la nuque est lourde, et BeIn Sports devient de plus en plus brumeux. Malgré tous vos efforts, vous le voyez venir, vous allez sombrer. Vous qui aviez acheté votre pack de Bud, prévu des hot-dogs et chauffé tout votre répertoire le savez désormais : le match 1 se déroulera sans vous, qui serez avec Morphée. Heureusement, dans un élan de lucidité, vous avez mis à enregistrer le match avant de dormir, mais ce matin, c’est l’angoisse qui prédomine : comment ne pas tomber sur le résultat jusque ce soir…

Voici nos x astuces pour éviter de vous faire spoiler le résultat des matchs des NBA Finals

1. Le portable en « mode avion »

C’est LE réflexe à avoir au réveil. Car, si vous avez lamentablement échoué à rester éveillé, votre entourage, lui, s’est délecté de ce déluge de spectacle que représente ce Warriors – Cavaliers. Et peut-être vous a-t-il arrosé de textos tout au long de la soirée. Si ce n’est pas le cas, tant mieux ! Car parfois, le simple fait de voir le nom d’un destinataire s’afficher peut s’avérer fatal (« si ce fumier me textote, c’est que les Cavs ont gagné »). Pour éviter qu’on vous envoie un criminel « ahah dans ton cul LeBron » ou un « et il est ou ton MVP » alors que vous êtes sur le chemin du retour après le boulot, une seule solution, le mode avion. Et tant pis pour les clients et collaborateurs qui tenteront de vous joindre pendant la journée

 

2. Ne jamais au grand jamais lancer Facebook

Pour nombre d’entre nous, lancer Facebook est presqu’un réflexe à peine arrivé au boulot. Il s’agit dune grossière erreur de débutant pour qui cherche à éviter de connaitre le score du match de la veille. Entre les posts de potes, les pages basket qu’on a likées, les dangers sont multiples.

Soyez donc particulièrement vigilant lorsque vous commencerez à taper « Fac » dans votre barre de recherche. Mais on sait que vous y penserez.

Vaut également pour Twitter : votre oeil ira machinalement à gauche, et vous verrez apparaitre d’assassins hashtag du type #TeamLebron #GoCavs #CurryretourneenInde. Ce serait balot. #Crétin.

 

3. pas de télé non plus

Inutile de vous préciser de rester le plus loin possible du canal 46 de votre Box, ce serait du suicide. Au-dela de ça, évitez scrupuleusement d’allumer la télévision. Vous risqueriez, par malchance, de tomber sur le seul reportage de l’année consacré au basket sur le JT de la sémillante Elise Lucet et voir s’afficher en gros la trogne du vainqueur. Après vous être endormi, cela achèverait votre piteuse performance. On appelle ça la Loi de Murphy. Et on ne parle pas d’Eddie.

 

4. De manière générale, ne vous informez pas

Pour une fois, oubliez toute volonté de vous informer. Comme pour la télé, vous tomberiez forcément sur une brève, que ce soit en radio, en podcast, ou même dans ce bon vieux Libé. Tout ça pour apprendre que la FIFA est corrompue, ou que des barbus se font sauter sur un marché en Irak. Ne le savez-vous pas déja ?

 

5. En fait, évitez toute communication avec l’extérieur

Finalement, toute interaction avec le monde extérieur devra être proscrite. Car quoi qu’il arrive, quelque chose vous spoilera, que vous le vouliez ou non. Lalerte RMC Sport sur votre portable, lécran géant du PMU sur la route du travail, ce collègue gentil mais un peu relou, qui ce sera intéressé au score juste pour gagner votre sympathie et vous ruinera dun « alors, tu as vu LeBron (oui, il le prononce Leu-Bron) cette nuit ? ». Votre réaction s’inscrirait dans la case « licenciement pour faute grave ».

Ce collègue gentil mais un peu relou, qui ce sera intéressé au score juste pour gagner votre sympathie et vous ruinera d’un « alors, tu as vu LeBron

6. Restez au lit, peinard chez vous

Sortir de chez soi n’aura en effet rien de bon. Vous vivrez dans la crainte permanente, comme une bête apeurée, et passeriez pour un dérangé. Aux yeux de votre femme, passe encore, elle le sait déja, mais à ceux de votre patron, cela serait dommage, surtout à quelques semaines de la prime de juin.

Alors oui, restez chez vous, faites vous porter pâle, inventez un membre de votre famille décédé, ou un rdv extérieur de dernière minute. Passez une bonne nuit de sommeil, vous l’avez bien méritée, puis mettez votre réveil pour 10h et la retransmission du matin. Celle qui dure 1h45 sans les pubs et les Temps-Morts de 6 minutes, ces fléaux des temps modernes.

Sans prolongation, la retransmission finira à 11h45. Pile-poil pour tout le monde veut prendre sa place.

Written by Matthieu

Nourri à la balle orange, élevé à la Black Music, amateur de bons mots, de bière et de petits pas synchronisés. Passionné par le basket, les 33 tours et la compléxité humaine.